Peut-être parce que nous sommes nous même amis des animaux et qu’il nous arrive régulièrement d’amener nos chiens au bureau, nous avons voulu nous pencher sur ce nouveau phénomène du « Pets at Work ». Une véritable tendance au Japon aux Etats Unis et également en Angleterre. Il faut naturellement aller chercher de l’autre côté de l’Atlantique pour trouver les entreprises initiatrices de cette tendance, on retrouve une fois de plus, Google, Facebook, Amazon ou Etsy qui font figures de précurseurs en la matière et sont considérées comme des entreprises « pet friendly ».

Encore une nouvelle mode? Pas si sûr. Quand on sait qu’en France, il y a 63 millions d’animaux, qu’aucune loi n’interdit leur présence dans les entreprises (sauf naturellement dans le secteur alimentaire) et que le pouvoir apaisant des animaux n’est plus à prouver. On ne compte plus les expériences positives menées dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou auprès des enfants handicapés, alors pourquoi ne pas travailler avec son chien tranquillement installé sous son bureau? Si en plus il est prouvé qu’ils ont une action bénéfique?

Selon un article paru dans chefdentreprise.com« Animaux en entreprise : un vrai facteur de cohésion », 44% des propriétaires de chiens interrogés par l’Ifop osent à peine caresser l’idée de venir travailler avec leur animal. La plupart n’imaginant même pas que c’est possible… Et pourtant, ça l’est, et c’est même recommandé par des études très sérieuses comme celle menée par le professeur Randolph Barker de la Virginia Commonwealth University parue dans l’Interantional Journal of Worplace Health Management. Il souligne que dans les entreprises pet friendly étudiées, « les différences en termes de stress ressenti par les employés entre les jours où les chiens étaient présents et ceux où ils ne l’étaient pas ont été étonnantes ».

 

L’animal, vecteur de communication et d’apaisement

Ne serait-ce que caresser un animal, le regarder dormir ou jouer avec lui quelques instants constitue un moyen de décompresser et contribue à se détendre brièvement . Sortir le chien pour lui faire faire ses besoins s’avère bien moins nocif qu’une pause cigarette!

En France, Purina, une société spécialisée dans l’alimentation pour animaux, communique régulièrement sur les bienfaits de la présence de chiens dans l’entreprise. Totalement convaincue que les chiens ont un impact positif sur la santé mentale mais également sur le bien-être des individus, la société incite les entreprises à les accueillir dans leurs locaux. . Il sont ainsi à l’origine de plusieurs initiatives dans ce sens dont le projet « Pets at Work », allant jusqu’à inscrire la présence des animaux sur le lieu de travail dans leurs dix engagements au même titre que la création d’emploi pour les jeunes ou l’approvisionnement responsable. Purina se veut précurseur en la matière et montre l’exemple, en effet,  cette société compte plus d’une vingtaine de chiens qui chaque jour accompagnent leurs maitres salariés dans les locaux de l’entreprise de 300 personnes à Noisiel près de Paris. Mais ce qui fonctionne chez Purina dont l’activité est étroitement liée aux animaux peut-il s’appliquer ailleurs? Les GAFA toujours en avance s’y sont mis. Mais chez nous il faut aller du coté des cabinets d’avocats pour retrouver nos amis, on en retrouve également dans les métiers de création et de production audiovisuelle, ou parfois ils deviennent de vraies mascottes. Maryel Devera, dirigeante de la société de production audiovisuelle M Screen, ne se déplace jamais sans Lookie, son jack russell. « Lookie est un vecteur de communication au sein des équipes », constate-t-elle.

Il faut respecter quelques règles

Tous les lieux ne se prêtent pas à la présence d’un chien et on comprendra qu’il est plus facile de l’accueillir dans un bureau que dans une chaine de production…

Généraliser la présence des chiens au bureau obéit à quelques règles. Parmi celles-ci, l’aménagement d’un espace adapté avec gamelles, point d’eau, endroit pour se coucher. Ne pas oublier de signaler la présence de l’animal aux autres collègues.

Chez Purina qui décidément ne recule devant rien, une fois par an, à l’occasion du « Pet Day », la journée qui célèbre la présence des chiens dans l’entreprise, un vétérinaire se déplace même sur le lieu de travail. Objectif : voir si le chien est adapté au mode de vie en entreprise, vérifier qu’il soit propre,  qu’il fasse ses besoins dehors et que son comportement ne soit pas agressif. Le vétérinaire s’assure également que chaque animal de compagnie est bien à jour de ses vaccinations. Autres règles en place chez Purina : le refus des chiots « trop foufous » et des chiens de catégories 1 et 2, types pitbull et rottweiler. Enfin, l’accès est interdit aux animaux à certains endroits, les toilettes et le restaurant d’entreprise.

Tout le monde n’apprécie pas forcément les chiens, certaines personnes développent même des phobies ou des allergies, il est donc indispensable de s’assurer de l’adhésion de l’ensemble des salariés. Et que la présence des animaux ne soit pas de nature à affecter la vie de l’entreprise.

Il est bien évident qu’un chien qui aboie au moindre coup de fil peut  devenir insupportable et produire des tensions à l’opposé de la bonne ambiance escomptée…

Donc si le chien peut être source de bien-être en entreprise, il faut néanmoins tenir compte de l’environnement de travail, des contraintes que cela implique de part et d’autre et ne pas en faire un enjeu de principe, si aucune loi n’interdit les chiens dans l’entreprise, aucune loi n’oblige celle-ci à les accueillir .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s