Nous avons régulièrement évoqué le burn-out et le bore-out, leurs symptômes sont bien connus. Aujourd’hui nous allons nous intéresser plus particulièrement aux causes possibles, aux facteurs déclencheurs. Mais avant d’aller plus loin, commençons par un rapide rappel des différences entre burn-out et bore-out.

Burn_Bore

Le burn-out ou « syndrome d’épuisement professionnel » se caractérise par un très grande fatigue générale, à la fois physique, psychique et émotionelle, liée au trop-plein de travail (pas uniquement dans l’entreprise, cela peut aussi survenir dans le cercle familial). Le burn-out s’accompagne de nombreux symptômes : insomnies, anxiété, mal de dos, perte de mémoire…

Le bore-out désigne l’exact inverse du burn-out, à savoir un état d’ennui au travail tel qu’il conduit, lui aussi, à une forme d’épuisement général, à un état dépressif. Les symptômes physiques peuvent être les mêmes que pour le burn-out. Le bore-out peut intervenir dès lors que la personne est ou se sent sous-employée au niveau intellectuel, ou sous-sollicitée au regard de ses compétences.

Les médecins vous le diront, la solution en cas de burn-out ou de bore-out est de s’éloigner de son environnement professionel et de se reposer, voire de changer d’emploi… Décision difficile pour les personnes atteintes, qui par leur état et la relation qu’elles ont nouée avec leur travail ont d’autant plus de mal à sortir de cette spirale.

Changer de travail suffit-il?

Peut-on soigner le symptôme sans soigner la cause? Il faut parer à l’urgence, le réflexe de s’éloigner de la source et de se reposer reste légitime et salutaire. Le syndrome d’épuisement est bien trop sérieux pour ne pas agir rapidement.

Dans les deux cas, Burn-out ou Bore-out, ce qui prédomine c’est le sentiment d’échec que l’on peut ressentir et également une mésestime de soi. L’objectif est de comprendre comment on se retrouve dans cet état et comment notre époque y contribue. Le fait de changer de milieu professionnel ne réglera pas la problématique. Fuir les problèmes en les imputant à des causes extérieures ne suffit pas. Il faut se demander d’où vient réellement le problème. La vraie question est de comprendre le pourquoi et le comment. Si on se penche sur le sujet, on s’aperçoit qu’il faut commencer par analyser notre rapport à la productivité, cette relation ambiguë que l’on entretient avec elle. La productivité a une connotation négative, associée d’une part au management qui, par sa posture exigeante du toujours plus et de l’autre l’entreprise et sa culture du résultat, peut donner au salarié cette impression de ne pas pouvoir être à la hauteur. De ne pas avoir le temps de faire bien et de réfléchir pleinement. Ce qui va à l’encontre de notre besoin de contribuer, car oui, l’être humain a besoin de contribuer, d’être présent, de s’exprimer pleinement dans ce qu’il accomplit et c’est ce qui définira son estime de lui-même et le fera se sentir bien. Dans le burn-out et bore-out, on assiste totalement à l’inverse, la personne entre dans un désinvestissement total d’un point de vue professionnel et une perte de sens. Cela engendrera une mésestime de lui-même. Pour être motivé, pour être satisfait, l’individu a besoin d’être productif. La motivation n’est pas forcément focalisée sur ce que la personne produit, nous ne sommes pas tous obligés d’être passionnés par notre métier pour être heureux. La motivation vient du sens que l’on donne, de l’objectif que l’on s’assigne. Répondre aux besoins de ses proches est un enjeu de motivation, tout comme avoir des projets personnels. Dans ce cadre-là, le fait de produire quelque chose satisfera la motivation interne de l’individu, le fait d’être actif et pas uniquement spectateur créera de la satisfaction. Cette posture s’applique également dans les activités familiales. Rien n’est plus agréable que la satisfaction de la tâche accomplie. Cette absence de sens de l’utile se retrouve dans le burn-out et le bore-out. Là où quelques mois avant une personne exécutait un travail facilement, se retrouve aujourd’hui devant un enjeu insurmontable. La différence entre les deux périodes? La perte de sens, la mésestime de soi, l’épuisement devant la mission à accomplir. Pourtant celle-ci n’a pas changé ni son temps de réalisation, ce qui a par contre changé c’est tout l’afflux d’émotions internes, de questionnement désordonné. Cet état se transforme en stress et en fatigue, surtout quand il s’agit d’émotions incontrôlées. Pour compenser la perte de temps que cela génère, il en faut de l’énergie pour canaliser ces émotions, le salarié passera plus de temps à travail égal, donc dépensera plus d’énergie pour compenser sa baisse de productivité.

Alors d’où viennent toutes ces émotions?

Cela correspond à une attente, chacun est en quête d’approbation extérieure qui viendra nourrir son estime de soi. C’est tout simplement le besoin de reconnaissance. Cette reconnaissance fait partie de nous. Ça commence dès le plus jeune âge, l’individu la reçoit de ses parents, de l’école, de ses professeurs, puis de son employeur. Malheureusement cette approbation dans laquelle chacun a été élevé, dans le monde du travail, elle fait défaut. Cette absence d’approbation, l’individu va la compenser , il va s’imaginer qu’il faut en faire plus pour être reconnu.

Le burn-out ou le bore-out ne se résume pas uniquement à un trop plein de travail (qui existe malheureusement souvent) mais également à l’état d’esprit dans lequel on aborde ce travail.

En conclusion, une partie des réponses est à trouver en soi. Cela ne réduit pas le rôle et la responsabilité de l’employeur sur les causes du burn-out ou bore-out, mais la capacité que chacun aura de nourrir le sens de ses actions, l’état d’esprit dans lesquelles il les accomplit, l’aidera à surmonter ses émotions qui le submergent et lui font perdre le sens et l’estime de soi.

 

Si le sujet vous intéresse, venez découvir le pocast d’ Estelle Taillifet

Se Sentir Bien Esther Taillifet

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s