Psychotique, pervers narcissique, borderline, burn-out, bipolaire, paranoïaque, trouble de la personnalité, autant d’expressions que nous employons à tort et à travers, issues du vocabulaire psychiatrique dont nous faisons un bien trop grand usage.

 

 

Derrière ces mots se cachent de réelles pathologies souvent graves. Les formuler dans un cadre professionnel peut même avoir des conséquences fâcheuses. Accuser par exemple son manager de pervers narcissique exerçant du harcèlement moral sur une personne de son équipe n’est pas anodin.

Diagnostiquer le burn-out d’un collègue, ou le traiter de bipolaire n’est pas forcément la meilleure chose à faire dans le cadre du travail.

S’improviser médecin ou psychiatre sous prétexte qu’on a fréquenté des forums ou des blogs traitant du sujet ne suffit pas à faire de nous des experts médicaux. Surtout que paradoxalement les psychiatres rechignent à donner des noms trop précis aux pathologies de leurs patients.

Pour rappel, une maladie mentale est un trouble de santé qui affecte notre image de soi, ainsi que la façon d’entrer en rapport avec les autres et d’interagir avec le monde environnant. Elles influent sur les pensées, les sentiments et les comportements.

Il est donc important de comprendre qu’il s’agit de véritables maladies. Tout comme le sont le diabète ou l’asthme.

Oserions-nous déclarer avec certitude à un collègue qu’il est atteint de diabète sous prétexte qu’il apprécie un peu trop les sucreries ? Alors comment pouvons-nous affirmer que notre voisin d’open space est bipolaire parce qu’il peut passer d’une crise de fou rire à une phase de concentration maximum ?

Une maladie mentale, si elle est avérée, peut avoir une grande influence sur notre fonctionnement au travail. Alors, soyons prudents dans nos diagnostics même s’ils sont nourris de bonnes intentions.

Les managers ne sont pas non plus tous des pervers manipulateurs, et défendre les intérêts de l’entreprise même si cela peut être fait avec parfois beaucoup de maladresse ne veut pas forcément dire que nous sommes en faire à un pervers manipulateur.

Afin de vous aider à y voir plus clair et sans pour autant désirer nous substituer aux professionnels de santé , nous avons décidé de lancer une nouvelle rubrique sur le site Vitaelia, regroupant un certain nombre de définitions, dont plusieurs décrivent des symptômes ou des maladies reconnues. Au fil des mois nous étofferons cet espace, n’hésitez pas à nous transmettre vos suggestions ou des définitions que vous aimeriez que nous abordions.

Quelles que soient les situations rencontrées dans le cadre du travail, nous ne pouvons que conseiller aux personnes concernées d’en parler avec leurs proches ou selon la formule consacrée, si les symptômes persistent de consulter un médecin qui sera à même d’émettre un vrai diagnostic.