Chief Happiness Officer (CHO) en français responsable du bonheur est un manager, en charge des conditions de travail dans une logique d’améliorer le bien-être des salariés.

Le concept a été créé par Chade-Meng Tan, un ancien ingénieur américain de chez Google qui a changé de métier pour se concentrer sur le développement des personnes et leur bien-être. Il invente donc la fonction de « Jolly Good Fellow » qui se traduit par : super bon camarade.

Le métier se développe principalement dans la Silicon Valley dans les années 2000, et apparait en 2015 en France.

Cette fonction émerge suite à un constat simple: le bien-être est un des premiers facteurs de performance individuelle et collective. Fort de ce postulat les entreprises ont commencé à faire appel à des professionnels (externes ou internes) pour orchestrer les conditions nécessaires et mettre en place les actions essentielles au bien-être des salariés.

 

Études et formation pour être Chief happiness officer

La fonction étant nouvelle, les profils sont encore atypiques. Les chief happiness officers ont cependant en commun une formation en RH ou en communication et généralement une expérience de l’entreprise où ils exercent.

  • Niveau bac + 3 licence pro en communication, licence pro en RH
  • Niveau bac + 5 master pro en communication master pro en RH

Description métier

  • favoriser le bien-être au travail et améliorer la convivialité au sein de son entreprise avec pour objectif : éviter le turn-over, améliorer la productivité et l’efficacité, réduire l’absentéisme.
  • Créer et développer du lien social en mettant en place entre autres, des activités, des dispositifs ou des événements : déjeuner d’équipe, afterworks, outils de communication interne, services de conciergerie, modifications des horaires de travail.
  • Mise en place d’outils qualitatifs et quantitatifs afin d’analyser les actions mises en œuvre.

Pour devenir chief happiness officer

  • être convaincu de l’intérêt de la fonction, adhérer à ce projet d’entreprise initié et porté par la direction.
  • être doté de qualités de synthèse, d’analyse et d’observation
  • Avoir des capacités d’écoute, être organisé et inventif.
  • Des qualités de fédérateur et communicant, capable de convaincre et argumenter.
  • Avoir une bonne humeur communicative