L comme Lean management

 

Définition :

Lean de l’anglais « maigre ». Le Lean management se définit comme la participation de l’ensemble des salariés d’une entreprise à la lutte contre le gaspillage en éliminant toutes les activités non rentables de l’entreprise. Le Lean management a été créé dans les années 1970 par Toyota.

 

Les objectifs clés du Lean management :

  • – L’élimination de la surproduction,
  • – La diminution des stocks,
  • – La maîtrise des délais,
  • – La gestion des transports,
  • – La réduction des défauts par la qualité,
  • – La gestion efficace des compétences,
  • – L’optimisation de la communication et de la formation,
  • – La réduction des coûts.

Sa mise en œuvre suscite néanmoins de nombreuses interrogations sur les conséquences sur la santé des salariés et parfois même sur l’amélioration durable de la productivité. Si personne ne s’oppose sur le principe de l’élimination des gaspillages, les manières d’y arriver méritent beaucoup d’attention. À commencer par l’introduction et la diffusion d’outils de gestion et d’organisation standardisés qui ne prennent pas toujours en compte les conditions de travail et les contraintes réelles de celles et ceux qui l’exercent.

 

Les différents outils du Lean management

  • . Les cinq « S »: la première étape de toute démarche qualité, l’objectif est de garantir la propreté, la sécurité et la bonne organisation de chaque poste de travail.
  • . Le Kaizen : processus d’amélioration continue d’une organisation par la participation de tous les employés
  • . Le SMED: consiste à réduire au minimum le temps de changement d’outils.
  • . Les Six Sigma: vise à l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des processus.
  • . Le Kanban: méthode de gestion du stock qui permet de produire sur demande.

 

En conclusion

Le Lean management peut avoir un impact positif sur le bien-être des salariés qui travaillent différemment et sont soumis à moins de stress. Être inclus dans le processus d’amélioration est par ailleurs valorisant.

Certaines entreprises appliquent les principes du Lean uniquement pour augmenter leur productivité, sans tenir compte des conditions de travail des salariés. Loin de son objectif initial, le Lean se transforme en taylorisme