Du mot anglais bore, ennui. Expression apparue en 2007, elle définit le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui. Le bore-out est un trouble psychologique qui peut engendrer des maladies physiques. Il concerne les individus qui ne trouvent plus d’intérêt dans leur travail ou qui n’ont pas assez de tâches à effectuer.

Quels sont les symptômes du bore-out

  • Anxiété au travail
  • Difficultés à dormir
  • Incapacité à gérer ses émotions
  • Démotivation, découragement
  • Perte de l’estime de soi-même

Comment détecter le bore-out

  • Ne plus se sentir concerné par ce qu’on fait
  • Les tâches jusque là agréables deviennent ennuyeuses
  • Plus aucun goût pour le challenge
  • L’impression de stagner dans son poste
  • Chaque action prend beaucoup de temps
  • Absence de concentration accompagnée de nombreuses erreurs

Les causes du bore-out

  • Absence de travail
  • Tâches ennuyeuses répétitives
  • Surqualification
  • Isolement avec sa hiérarchie et ses collègues,
  • Mise au placard (fréquent en fin de carrière)
  • Déficit de reconnaissance
  • Insuffisance de challenge ou de défis
  • Absence d’évolution professionnelle

Ce que doit faire un salarié

Prendre du recul sur sa situation professionnelle. Le bore-out est un mal sérieux qui s’immisce insidieusement en soi, chez certaines personnes, il peut s’apparenter parfois à un état normal. Il est important d’analyser les signes récurrents, d’en comprendre les conséquences à long terme. Ne pas hésiter à consulter un médecin.

Ce que doit faire l’entreprise

Le Code du travail ne prévoit pas de règles liées au bore-out non reconnu comme une maladie professionnelle. Néanmoins, l’employeur est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs (article L4121-1 du Code du travail).

Ce qu’il faut retenir :

Refuser de s’enfermer dans une situation d’ennui ou de frustration professionnelle. La vie est trop courte et vaut la peine