T comme TMS

 

Définition :

TMS abréviation de troubles musculo–squelettiques

Ils touchent les structures autour des articulations et surviennent le plus souvent au niveau du dos ou des membres supérieurs. Ils regroupent une quinzaine de maladies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres et de la colonne vertébrale. Ils se traduisent par des douleurs et provoquent une gêne fonctionnelle.

Ce sont des pathologies multifactorielles notamment professionnelles qui favorisent les TMS.

 

Les principaux facteurs favorisant les TMS :

  • Les facteurs mécaniquesLes mouvements répétitifs, les postures prolongées, les vibrations, les longues expositions au froid sont des facteurs courants. Sont affectés les travailleurs qui manipulent toute la journée un marteau-piqueur et qui se plaignent d’un syndrome du canal carpien et de tendinites des membres supérieurs.

 

  • Les facteurs psychologiquesPlus difficiles à appréhender et à faire accepter. Les sources sont : les conflits larvés, un sentiment de dépréciation, des problèmes d’organisation ou d’environnement au travail. Ce sont des éléments majeurs de cristallisation de TMS, que l’on retrouve particulièrement dans les problèmes de maux de dos.

 

  • Les facteurs individuels 
    Ils concernent : l’âge, le sexe et les pathologies chroniques préexistantes (maladie endocrinienne). Ce sont des éléments qui influent sur l’apparition de TMS.

 

  • Les TMS les plus fréquents :

  • Les lombalgies (douleurs au niveau du bas du dos),
  • Les cervicalgies (douleurs au niveau du cou),
  • ♦ Le syndrome du canal carpien au poignet,
  • ♦ Le syndrome de la coiffe des rotateurs à l’épaule,
  • ♦ L’épicondylite latérale au coude.

 

Les TMS sont les maladies professionnelles les plus répendues.

L’apparition des TMS est due principalement au poste de travail et à son environnement, à l’organisation du travail, au climat social dans l’entreprise. L’accroissement des contraintes de productivité, l‘allongement de la durée du travail dans un contexte de vieillissement de la population active expliquent au moins en partie l’augmentation des TMS au cours des deux dernières décennies.

Heureusement des solutions de prévention existent, elles permettent de réduire les risques de TMS et aident à améliorer la qualité de vie au travail des salariés.